LES MONTAGNES NE SE RENCONTRENT PAS, LES HOMMES OUI !!!

Ce forum est destiné à remplacer à terme la page avis de recherche du site www.agadir1960.com

Modérateur : Raspoutine

RĂ©pondre
Raspoutine
Messages : 1483
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

LES MONTAGNES NE SE RENCONTRENT PAS, LES HOMMES OUI !!!

Message par Raspoutine »

Cet adage cité par tous les peuples est vrai. Il est vérifié encore une fois à Agadir. Par un hasard extraordinaire, je tombe sur l’écrit de Philippe Balanger en parcourant le livre d’or du site de la communauté juive d’Agadir. Sans hésiter une seconde, je lui ai écrit un message et en moins de 3 jours notre rencontre s’est faite à Agadir où il se trouvait comme par hasard pour un pèlerinage.
Ce Philippe était élevé et éduqué par mon directeur d’école de Talborjt dont j’avais écrit le 12 octobre 2006 à la rubrique souvenirs d’Agadir que "Monsieur Charles Simon est un véritable éducateur d'Agadir"
Image
J’avais toujours rêvé de trouver les traces de ce personnage fascinant pour récupérer ses mémoires, des archives, des photos etc., concernant notre école primaire de Talborjt.
Philippe installé au département de l’île de la Réunion est venu à Agadir avec dans ses valises quelques photos faites dans les années 50.
Une photo montre notre fameux chaouch Kanik Lahoucine, une cisaille à la main à côté de Zohra la femme de ménage, Pierre et Mme Simon l'épouse du directeur.
Image
Ce chaouch de l’école est monsieur « fait-tout ». C’est lui qui nous faisait la cantine, qui faisait le jardin, qui remplissait les encriers d’encre violet. Il fait passer de classe en classe l’élève punit avec un cahier épinglé sur le dos pour que tous les autres voyaient un exemple de travail sale.
Lahoucine est âgé aujourd’hui de plus de 90 ans. Pour beaucoup de gens dont Philippe et moi-même, cet homme est mort. Suite à une rapide enquête, j’ai pu emmener mon ami Philippe et son aimable épouse Christine jusqu’à la chambre où Lahoucine est alité suite à une fracture du bassin.
Image
Sa femme qui souffre aussi d’arthrose est alitée tout près de lui. L’émotion est grande de voir ces deux hommes se rencontrer par surprise après 47 ans !!! Un flot de souvenirs et d’échanges mutuels.
Image
Lahoucine tenait Ă  partager la galette traditionnelle et une bonne boisson chaude avec le fils de son ancien patron et aussi l'Ă©pouse de Philippe.
Parmi les photos que j’ai pu scannées et agrandies de Philippe, je lisais sur le verso Monique, Philippe et notre grand ami Tarik date 1951. Une autre enquête m’a permis de savoir qu’il s’agit de Tarik Kabbaj actuel maire de la ville d’Agadir. J’ai pu organiser la rencontre de ces hommes. Monsieur le maire nous a aimablement reçu dans son bureau de travail très spacieux et chic.
Image
Après s'être présenté mutuellement, place à la vérification des photos d'antan ...

Image
Mr le maire de la ville d'Agadir, Tarik Kabbaj ne revenait pas de découvrir ces images ...
Image

Une image à l'âge de 3 ans avec un chapeau au jardin public face actuel Miramar ! Des amis d'enfance Monique et Philippe Balanger.
Image
C'est Mme Kabbaj qui avait pris cette photo du pique-nique à la plage encore sauvage d'Agadir en août 1951. On reconnait ici le couple Balanger, Monique, Philippe, Tarik et la nounou de Tarik.
Image

Cette troisième rencontre a permis de réunir avec beaucoup d’émotions des amis d’enfance (2-3 ans). Aucun d’eux ne se souvient exactement des détails, mais ils ont remonté le temps et piocher dans leurs souvenirs, 56 ans en arrière.
Image
Une pause au salon pour décider de se revoir plus longuement ...ailleurs.
Heureusement les photos mémorables sont là pour nous parler de ces gestes qui vont de main dans la main, au grand sourire insouciant, face à face dans les jardins de la plage et aussi les jardins qui étaient devant l’immeuble de Barutel la Satas en bonne compagnie de la maman Jacqueline Simon.
Philippe a rencontré aussi le Chaouch adjoint Mohamed El Haraoui, un homme brun du sud d’Agadir dont il ne se souvient plus .Cet homme lui a sorti des photos de monsieur Charles Simon dont celle vue plus haut. Des photos de la gazelle du directeur, d’une carte de vœux signée à Rabat en 1965 et d’autres documents. Philippe ne se doutait plus de l’affection de Mr Simon envers ses hommes, ses élèves. Je laisserai le soin à Philippe de nous dire ses surprises, ce qu’il a appris de ce Charles Simon quand il était chargé par sa conscience de former des hommes que nous sommes aujourd’hui. Je croisais souvent la maman de Philippe qui était enseignante à Yachech …mon quartier populaire, dans les années 50. Sa classe était à quelques mètres de mon inoubliable gourbi. J’utilisais d’ailleurs les toilettes de cette école à 2 classes, vu que je ne disposais pas de WC proprement dit, chez moi.
J’ai pu réaliser ces quelques photos et je laisse les lecteurs de les voir et de les commenter virtuellement. J’ai assisté au cours de toutes ces rencontres qui vont de surprise en surprise, à l’explosion d’émotions immenses et intenses. J’ai vu des hommes heureux se rencontrer encore une fois après que leurs cheveux soient gris. Des hommes qui ne croyaient pas à une possible rencontre sur cette planète et à Agadir la magnifique, après tant d’événements.
Les collines d’Agadir ne se sont pas rencontrées malgré le dur tremblement de terre de 1960, mais ses enfants devenus hommes aujourd’hui se recherchent, se retrouvent et repartent satisfaits d’avoir rénover une belle page d’histoire.
Lahsen Roussafi

Raspoutine
Messages : 1483
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Re: LES MONTAGNES NE SE RENCONTRENT PAS, LES HOMMES OUI !!!

Message par Raspoutine »

Image

Plus d’un demi-siècle après, Mme Jacqueline Simon vient retrouver Kanik Lahoucine âgé de plus de 90 ans. Celui qui tenait plus haut une cisaille.
Après tant d’années passées, l’âge fait son œuvre. Les deux se retrouvent, au lieu d’une cisaille…un bon verre de thé à la menthe ! Certainement chacun revoie sa vidéo de tant de souvenirs des années 50.
Lahsen

RĂ©pondre