Peut-on savoir beaucoup plus sur ce qu'on voit ?

Vos souvenirs et anecdotes sur la vie Ă  Agadir avant le tremblement de terre.

Modérateur : Raspoutine

migranger
Messages : 102
Enregistré le : 08 sept. 2008, 01:33

Re: Peut-on savoir beaucoup plus sur ce qu'on voit ?

Message par migranger »

Merci Lahsen pour ta présence de chaque minute sur site. On dit ici celui qui garde la forteresse (He hold the Fort).
Lemmy ce que tu Ă©cris est passionnant et jamais hors sujet. Et oui j aimerais ton ouvrage en PDF mon courriel est : 3granger@gmail.com
Je suis comme beaucoup un amateur dans un fauteuil. Bien que d Agadir ou il y a une base aéronavale j aurais été incapable de dire si c était du domaine de l Aviation ou de la Marine. Étant a Agadir on voyait les camps militaires et les soldats dedans, en Amérique je n ai jamais vu un seul soldat mais j ai visité des lieux de construction de toute sorte de matériel. Car il y a aux États-Unis des industries de guerre qui n ont jamais produit un seul fusil, mais toute sorte de matériel tels que des hôpitaux préfabriqués déjà finis, clef en main et près a être embarqués. Toute sortes d abris. On a vu les Dallas a Agadir. Les demi tonneaux dont tu parles sont appelés Quonset par ici. Et sont toujours utilisés dans les camps temporaires du bush comme ateliers. Pour les bureau et chambres ce sont les ATCO. Apres le temblement de terre les chambres au Casino etaient de ce type (cadres de demenagement)
Dernièrement a propos de l apologie de Christine Singer par Juliette Binoche je me suis rappelé que son grand-père était commerçant a talbordjt Je ne me souviens pas de lui mais de ses obsèques vers 1954. Et JL Herkens m a rappelé que le Colonel Binoche commandait au camp Sigman. Et pourquoi j en parle? Parce que la sœur du colonel Binoche était une rochambelle (ou marinette) blessée au front. J ignore s il s agissait de deux familles Binoche différentes.

Lemmy
Messages : 158
Enregistré le : 12 févr. 2008, 09:36
Localisation : Plaisir , Yvelines

Re: Peut-on savoir beaucoup plus sur ce qu'on voit ?

Message par Lemmy »

Michel, je te contacterai par mail pour le fichier sur Port-Lyautey, il est très gros.

Encore hors sujet photo de Lahsen .... Pour en savoir un peu plus sur l'armée de l'Air, la Marine et la présence des Américains à Ben Sergao, j'ai écrit ceci dans un cahier consacré à BAN.

Fin 1942, après la réussite de l'Opération Torch, le terrain d'Agadir-Ben Sergao abrite à la fois la Base Aérienne (au Nord) et une toute nouvelle Base Aéronavale au Sud. Dans le courant du mois de mars 1943, le Fleet Air Wing 15 de l’U.S. Navy, basé à Port-Lyautey, décide de faire d’Agadir une base auxiliaire permettant d’étendre la zone de protection des convois maritimes jusqu’aux Iles Canaries, qui sont l'objet de fréquentes attaques des U-Boote allemands, qui coulent des cargos.

Les nouveaux arrivants s’installent dans le milieu sud du terrain près de la BAN le long de la route d'Inezgane. Dès le mois d’avril, ils procèdent à l’allongement de la piste à 1800 m, conjointement avec les Travaux publics du Protectorat. A la fin avril, un détachement de six avions PBY-5A Catalina appartenant au squadron VP-92 de Port-Lyautey arrive à Agadir et commence à patrouiller dans la zone afin d'escorter les convois qui se dirigent vers Gibraltar au large des côtes marocaines pour amener les renforts en Méditerranée. Les activités opérationnelles françaises qui dépendaient jusqu'alors du Régime de Vichy sont alors très réduites faute d'avions en état de vol.

Quand il apparaît que leur présence à Agadir risque de devenir permanente, les services américains sont rapidement
amenés à poursuivre l’amélioration des installations existantes ; ils procèdent alors à la construction d’une tour de contrôle, de bâtiments techniques, de Quonset huts et de casernements en dur. Ces travaux sont réalisés sous le contrôle des « Seabees » Construction Battalions » de l’U.S.Navy, (C.B.) qui ont pour tâche la construction des installations dont la marine américaine a besoin sur les différents théâtres d’opérations. Un renforcement des moyens radios nécessaires à leurs avions patrouilleurs est également entrepris. A la fin des travaux, les Américains deviennent alors les principaux utilisateurs de la base qui, dans l'organisation de la Naval Aviation, reçoit le nom de N.A.A.F. Agadir. (Naval Auxiliary Air Facility) et est placée sous les ordres du Commander (U.S.N.) Joseph Gardiner ; bien que disposant d'autonomie les aviateurs et les marins français deviennent alors des utilisateurs secondaires du terrain, l'activité civile est nulle


NAAF Agadir 1943 personnel américain rassemblé pour une remise de décorations; les Stars and Stripes flottent sur le mât de pavillon. Derrière les bâtiments ont voit les arbres de la route d'Inezgane.

Image

L'US Navy quittera ses installations de Ben Sergao en juin 1945, la BAN en prendra alors le contrôle. Il n'y avait que quelques Quonset huts à Ben Sergao, ces "demi-tonneaux" étaient par contre très nombreux à la NAS Port-Lyautey, comme le montre cette vue aérienne.

Image

Raspoutine
Messages : 1444
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Re: Peut-on savoir beaucoup plus sur ce qu'on voit ?

Message par Raspoutine »

Voici des vraies pages d'histoire d'Agadir-Ben Sergao Américano-Françaises dans ces années 40. Elles sont et seront bénéfiques pour nos jeunes et moins jeunes chercheurs qui veulent savoir sur cette portion du Souss.
On ne se lasse pas de ce genre d'informations que nous n'avons pas vécues.
Je vois sur cette photo de Ben Sergao, la route Agadir-Inezgane mais je ne vois pas de murs d'enceinte de la base.
Il se pourrait que les murs protecteurs de la base étaient construits après le départ des américains.

Bien Ă  Vous.

Lahsen

Lemmy
Messages : 158
Enregistré le : 12 févr. 2008, 09:36
Localisation : Plaisir , Yvelines

Re: Peut-on savoir beaucoup plus sur ce qu'on voit ?

Message par Lemmy »

Bonsoir Lahsen ,

L’absence de mur d'enceinte s'explique, la photo date de 1943, la zone américaine était située à côté de la zone civile, et a cet endroit il n'y avait pas de mur. La BAN commençait plus bas vers Inezgane après la partie boisée ou rien n'est construit, et si un mur existait il commençait là. Ensuite dans les années 1950 la BAN s'étendait sur toute la zone jusqu’à l'Aérogare, avec sans doute une prolongation du mur.

Deux photos pour se faire une idée

Image

Image

Bonne soirée, ici dans les Yvelines il fait frisquet ...

Amicalement
Lemmy

Raspoutine
Messages : 1444
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Re: Peut-on savoir beaucoup plus sur ce qu'on voit ?

Message par Raspoutine »

Merci Lemmy, je vois très clair maintenant avec ces 2 superbes images aériennes.
Aujourd'hui beaucoup de changements, et juste derrière l'entrée de ce qui était l'entrée BAN, un immense hôpital militaire de toutes les spécialités. Les civils ont accès pour se soigner et ne peuvent s'ennuyer en attendant le médecin parce qu'ils sont sur de magnifiques jardins très, très bien soignés à ne pas quitter des yeux.(les jardiniers sont des militaires)

Lahsen

RĂ©pondre