Exposition de Lahsen Roussafi à la commémoration de la 57 è année du séisme de 1960

Vos souvenirs et anecdotes sur la vie à Agadir avant le tremblement de terre.

Modérateur : Raspoutine

Répondre
Raspoutine
Messages : 1483
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Exposition de Lahsen Roussafi à la commémoration de la 57 è année du séisme de 1960

Message par Raspoutine »

Comme chaque année, la ville d'Agadir commémore l'anniversaire du terrible séisme du 29 février 1960 qui avait fait beaucoup de dégâts humain et matériel.

Image

Les 3 communautés religieuses se retrouvent à ce qui était le village Ihchach. C'est là où se situent les nombreuses fosses communes faites par des moyens mécaniques ou manuels.

http://mfd.agadir.free.fr/yachech/

Par ce site vous allez voir où sont ces fosses communes et que sont devenues aujourd'hui.(A vous de commenter SVP ce que vous en pensez).

Lahsen pour cette circonstance a exposé des photos d'Agadir des années 10 à 1960, devant la mairie, en présence de tous les membres de la mairie, des autorités et un nombreux public dont des touristes étrangers.
Image

Image

C'était une bonne occasion pour ces visiteurs de voir cette ville avant sa chute en 1960.

Image
Image

Après d'autres expositions de Timbres, de Monnaies d'antan et des Éclaircissements sur le séisme par un institut spécialisé, le public était invité à la salle de la mairie pour assister à un geste hautement important pour honorer quelques personnes gadiries qui écrivent sur cette ville Agadir.
Je fais partie de ceux qui sont honorés pour le travail accompli à ce jour.

Image

C'est un grand geste significatif de la part du maire et de toute son équipe qui reconnaissent mon dévouement à cette ville où je suis né et où j'ai vécu le séisme ce jour du 29 février 1960 à 23 h 47.
Je veux aussi signaler la présence de mon ami de classe au lycée Youssef Ben Tachfine (1956-1960), il s'agit de Christian Martinez (voir photo 2è à gauche) qui revient chaque année et que je remercie énormément.

Lahsen Roussafi

Répondre