Retrouver ma maison à AGADIR, 57 ans après...

Vos souvenirs et anecdotes sur la vie à Agadir avant le tremblement de terre.

Modérateur : Raspoutine

Répondre
Raspoutine
Messages : 1444
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Retrouver ma maison à AGADIR, 57 ans après...

Message par Raspoutine »

Image
Catherine, son frère et ses parents sur le canon en bronze.

Je suis née à Agadir en 1956 (voir le témoignage de Didier Vidal, mon père, sur le tremblement de terre ).
Nous avons été rapatriés après le tremblement de terre de 1960. J’ai donc grandi en France mais j’ai été « nourrie » des souvenirs de ce beau pays qu’est le Maroc. Les photos, les histoires racontées par mon père, les objets et meubles marocains ramenés, et mes propres souvenirs, ont laissé une empreinte dans mon esprit.
Quels souvenirs une enfant partie à l’âge de 4 ans garde-t-elle, me direz-vous ?
Une odeur, celle si forte, lorsque ma mère allait sur le port (le marché couvert ?) acheter du poisson.
Un son et une image, celui des musiciens en robes blanches jouant des qraqebs et des petits tambours. J’étais assise, avec ma mère, sur des marches recouvertes d’un tapis, sans doute fascinée par ce spectacle.
Et la maison où nous habitions, notre chambre à mon frère et moi, au fond à droite, avec la fenêtre que mon père a enjambé un jour pour rentrer , la porte de la chambre d’en face entrouverte sur la vision de mon père en train de nous fabriquer un cheval à bascule en bois, fidele destrier qui nous suivra en France, les marches du perron et maman qui s’est fait mal en tombant, les voisins et leur coucou (pendule)…
J’ai conservé toutes ces années le désir de retourner au Maroc et de retrouver mon enfance avec cette maison.
Voyage programmé, il était temps, pour le 21 mars. J’ai continué mes recherches avant de partir.
J’ai trouvé des photos sur le site et posté un « appel », comme on dit « jette ton pain à la surface des eaux, qui sait… ».
Ma « pêche » a dépassé de loin mes espérances : j’ai rencontré Pierre Perrot et Lahsen Roussafi. Quelle joie d’avoir des interlocuteurs qui ont répondu à toutes mes questions.
Pierre Perrot m’a envoyé un plan d’après Google Earth avec l’emplacement de la maison dans Agadir d’aujourd’hui.
Lahsen m’a aidée à préparer le voyage, indiqué des logements, donné ses coordonnées pour qu’il puisse nous conduire sur place, nous devions nous contacter à notre arrivée.
Notre maison n’a pas été détruite lors du tremblement de terre. Construction récente en 1960, elle faisait partie d’un ensemble de petites villas, appelé Foyer Gadiri, Extension X, en face des immeubles de la marine, eux aussi toujours existants.
Nous habitions la villa n°3, détail fourni par mon père. Mon seul repère, ces immeubles de la Marine. « Ma maison » était juste en face.
Je me souviens, petite fille, avoir traversé l’esplanade qui séparait la maison des immeubles de la marine, pour rejoindre les enfants de la famille Favre qui habitaient ces immeubles.
Madame Favre et ma mère s’invitaient. Une cafetière sur la fenêtre voulait dire « vient boire le café » et la cocotte minute signifiait « venez manger »…
Il n’y avait donc pas loin entre la maison et les immeubles si l’on pouvait voir cafetière ou cocote minute !
Avec mes quelques souvenirs, l’aide de Pierre P.et de Lahsen, j’étais tout à fait confiante, j’allais retrouver la maison.
Riche de mon dossier, ma valise prête, nous nous sommes envolés le 21 mars dernier pour le Maroc. Déjà dans l’ambiance, mon trajet en avion m’a semblé très court ; En effet, j’étais assise à côté d’une Souiri et nous avons parlé durant tout le voyage.
Plus tard, sur la route, il me tardait d’apercevoir Agadir. L’adrénaline commençait à monter. La baie d’Agadir en vue, j’ai appelé Lahsen et nous avons convenu d’un lieu de rencontre. Il m’a simplement dit : « attends-moi, j’arrive ! ». Je n’oublierai jamais cette gentillesse, ce dévouement pour quelqu’un qu’il ne connaissait pas.
Pendant que je faisais les 100 pas en l’attendant, un passant intrigué m’a demandé si je participais à un Rallye !
Surprise par la question, j’ai simplement expliqué que j’étais née à Agadir et que je revenais sur le lieu de mon enfance (cliché, Il faut dire que j’avais le « look » du parfait touriste qui va faire un safari !…).
Deuxième surprise, sa réaction. Ce passant m’a dit une chose belle et terrible à la fois : Il était très touché de ma démarche compte tenu du climat actuel de peur et de la montée de l’intolérance.
J’ai eu le cœur au bord des yeux, Il ne sait pas qu’il m’a fait un beau cadeau. Brève rencontre, hasard qui fait la vie plus riche car j’ai rapporté ce souvenir dans mes bagages pour le partager.
Lahsen est arrivé. Emus tous les deux, comme des amis de longue date qui se retrouvent, le courant est passé Immédiatement.
Mon mari et moi, nous nous sommes engouffrés dans sa voiture et il nous a conduits vers les immeubles de la Marine, proches de notre lieu de rendez-vous. J’ai reconnu tout de suite le site. Les larmes ont coulé, l’émotion étant trop forte.
Les immeubles n’ont pas changé. Ils sont tels que je les avais dans mon souvenir. Par contre, l’esplanade n’existe plus. Il y a des maisons construites à la place.
Et ma maison, me direz-vous ? Je m’y attendais avant de partir. Pierre m’avait dit de ne pas me faire trop d’illusions, et ses photos envoyées montraient des changements notoires. La maison des années 50 où nous avions vécu avec mes parents, était remplacée par une superbe villa neuve avec un étage.
Quelle effervescence dans le quartier ce jour là : tout ces touristes remuants (nous étions 5), Lahsen, en train de s’enquérir auprès des passants, prises de photos pour « immortaliser » l’instant.
Nous avons essayé de contacter les habitants de la villa neuve, malheureusement absents.
Par contre, petit bonheur de remplacement, une villa identique à celle que j’ai connu et qui est encore dans « son jus » existe juste derrière. J’ai pu voir un jardin, une maison, le style d’une époque qui n’a pas encore changé pour l’instant.
J’ai appris par Lahsen que, cette maison qui était à la vente, a été rachetée par l’actuel occupant de notre ancienne maison, un gynécologue d’Agadir. Il y fera peut-être une autre villa ou son cabinet. Qui sait ?
Je suis arrivée au bon moment, avant ses changements à venir. Pas de déception, bien au contraire. Souhait réalisé.
A mon retour, j’ai pu raconter, montrer les photos à mes enfants et mes parents. La transmission de l’histoire est importante. « Celui qui ne sait pas d’où il vient ne peut savoir où il va car il ne sait pas où il est ».
Cette transmission de l’histoire, celle d’Agadir en tout cas, Lahsen en est le porte-parole. Il nous a ensuite conduits vers le mémorial du tremblement de terre, le cimetière des anciens combattants, le village de Yachech d’où il est originaire et qui a été rayé de la carte. Il est une mémoire vivante et nous a raconté son histoire, celle d’Agadir, et un peu de la nôtre aussi.
Beaucoup d’émotions partagées ensemble. J’ai tellement de choses à dire …
Mais il n'est si bonne compagnie qui ne faille quitter…Si peu de temps, nous nous sommes quittés, Lahsen et nous, le cœur gros.
Encore une nuit à Agadir avant le départ, j’ai marché sur la plage où je suis allée enfant, j’ai ramassé des coquillages que j’ai offerts à mes petites filles.
Nous reviendrons au Maroc et nous aurons encore de beaux moments de partage et d’amitié.
Inch'Allah

Image
Catherine et sa nièce heureuses de parcourir, les pieds dans cet océan retrouvé d'Agadir. De loin , on voit les rochers de la digue du Clud Med ouvert en 1965.

Image
Catherine enchantée de sa brève visite dans sa ville natale retrouvée ne part pas les mains vides ... mais avec les mains pleines de henné, l'excellent souhait de bienvenue à AGADIR.

Catherine par l'intermédiaire de son ami Lahsen qui souhaite revoir cette famille encore une autre fois.

Lemmy
Messages : 158
Enregistré le : 12 févr. 2008, 09:36
Localisation : Plaisir , Yvelines

Re: Retrouver ma maison à AGADIR, 57 ans après...

Message par Lemmy »

Bonjour à tous,

Merci Lahsen pour cette retransmission, toutes mes salutations à Catherine née Vidal, je suis un bon copain de son papa Didier qui comme moi était radio dans l'Aéro, en Indochine et à Agadir, j'ai fait partie de son association 8F/28F.

Très beau témoignage émouvant que son retour sur les lieux de son enfance et sa maison, et en plus votre belle rencontre

Mes amitiés à tous et toutes

Lemmy

Raspoutine
Messages : 1444
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Re: Retrouver ma maison à AGADIR, 57 ans après...

Message par Raspoutine »

Image

De la part de: VIDAL Didier

Comments:
Pour la continuité du long message de Catherine ma fille qui
a retrouvé les lieux de son enfance, je dirai que cette visite est un
puissant élixir de santé et de jeunesse. J'avais moi même fait ce
voyage dans les années 95 avec la même émotion. Je remercie Lahsen
pour l'avoir reçu et guidé si gentiment. Sympathie à tous les
gadiris anciens et d'aujourd'hui.

Didier Vidal un ancien gadiri.

Raspoutine
Messages : 1444
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Re: Retrouver ma maison à AGADIR, 57 ans après...

Message par Raspoutine »

Bonjour mon ami Lemmy
On dit que le monde est petit !
Et nous voilà avec un de tes copains de la BAN que tu avais connu bien avant la naissance de Catherine ...
Tout ça est beau de le revivre et de donner une belle lumière à nos neurones, à notre histoire qui continue à Agadir.
Donc, cher Lemmy , je me retrouve avec de bons gens comme toi que je connais depuis un très bon moment !
Je ne sais si André Destenabes connait cette famille.

Portes-toi bien.
Amicalement .Lahsen

Lemmy
Messages : 158
Enregistré le : 12 févr. 2008, 09:36
Localisation : Plaisir , Yvelines

Re: Retrouver ma maison à AGADIR, 57 ans après...

Message par Lemmy »

Cher Lahsen,

Oui le monde est petit, mais entre les anciens de l'Aéro, qui de plus sont anciens Gadiris ! Les liens sont très forts et nous ne manquons jamais de les évoquer, c'est une fraternité et un devoir de mémoire pour nous. Et comme l'on sait : Les radios sont toujours en veille ! ...

Tous mes souhaits également pour toi et ta famille si accueillante.

Amitiés

Lemmy

souspeigros
Messages : 5
Enregistré le : 18 févr. 2017, 23:11

Re: Retrouver ma maison à AGADIR, 57 ans après...

Message par souspeigros »

Merci à vous tous pour vos gentils commentaires.
Heureuse de pouvoir partager sur ce site et de faire votre connaissance...
A bientôt peut-être pour une nouvelle rencontre.
Amitiés à vous tous
Catherine

Répondre