Hommage Ă  un pionnier gadiri Edouard Pierre PRADEL

Vos souvenirs et anecdotes sur la vie Ă  Agadir avant le tremblement de terre.

Modérateur : Raspoutine

RĂ©pondre
Raspoutine
Messages : 1533
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Hommage Ă  un pionnier gadiri Edouard Pierre PRADEL

Message par Raspoutine »

Il était né en 1891 et rentrait au Maroc en 1917. Il avait donc participé à la première guerre mondiale où il fût blesser et prisonnier. Il avait su tromper la vigilance de ses gardes et repartait à l’aventure. Il regagnait le Maroc, Mogador d’abord et Marrakech après et vint s’installer une fois pour toute chez nous à Agadir.

Image
Il avait des enfants, sur cette image : René, Yvonne, Simone, Mado, Jackotte, Paulette.

Il était un symbole durable d’une bonne amitié pour les marocains, et pour cette ville qu’il avait choisi pour y vivre…Et pour y mourir et se reposer à Yachech le dimanche 24 octobre 1954.

Image
Il est lĂ  Ă  droite en face de Mme Barutel, Dr Gautier 3, Mr Taillandier 4 et autres.

Nos parents, nos amis âgés disaient d’Edouard Pradel, qu’il savait pourquoi il était venu ici. Ce n’était pas pour se faire de l’argent, ce n’était pas pour se faire un Nom.
Sa vie était dévouée à l’humanisme. Il savait qu’il représentait un pays …La France.
Cet homme faisait plus qu’un devoir dans une sérénité sans égale.
Durant des décennies, il avait travaillé avec abnégation pour nous, marocains…Pour nous Gadiris autochtones. Il ne comptait pas son temps, les chemins ardus, risqués ne le faisaient pas reculer. Il était attentif et mesurait le sens de la vie dont chacun avait un droit sur cette terre.

Image
Image
Les marocains pas seulement avaient assisté à ses funérailles, mais avaient tenu à le porter à sa dernière demeure…Signe de reconnaissance.

Il avait travaillé avec le Dr Gautier et Dr Sallard pour éradiquer le typhus, la variole et la peste qui sévissaient dans le Souss. Il avait engagé sa vie pour sauver la vie à des milliers de marocains des environs d’Agadir, durant le fléau des épidémies récurrentes. Il était tout le temps menacé par ces maladies et qui avaient fini d’emporter le courageux et dévoué le Dr Châtinières à Taroudant, un ami à lui et qui combattait aussi ces épidémies.
Le père de mon épouse aujourd’hui décédé, me le décrivait quand, ce généreux homme se rendait dans les environs d’Aourir, Taghazout pour porter secours aux "Indigènes" si j’ose dire cela. Il utilisait une moto-bécane chargée de médicaments, de vaccins.
Les gens du bled par amitié réciproque et franche lui imposaient de ne partir qu’avec quelques poulets et œufs, car c’est une manifestation de gratitude.
Mr Pradel, en revenant sur Agadir, remettait ces dons aux nécessiteux dont il avait une liste et savait où les retrouver.
Mr Edouard Pradel était connu par les autochtones par le Toubib. Ses références se mesuraient sur le tas. Par amour, les autochtones l’appelaient Mr Adel (raisins en Tachelhit) car ils l’aimaient par sa bonté, ses mots "sucrés" et sa bienveillance à autrui.
Quand, il était mort, nous avons dit que nous avons perdu l’un de nos meilleurs enfants.

Image
Image
Les journaux avaient Ă©crit sur lui.

Cet homme soignait à la kasbah …Agadir Ofella …Agadir Ighir.
Il avait habité cette forteresse légendaire. Ses enfants escaladaient et faisaient les va et vient à pieds pour regagner l’école.
Ils accompagnaient les fils d’autochtones qui fréquentaient l’école musulmane de Talborjt en empruntant les diverses pistes sinueuses dites pistes des chèvres. C’était un temps d’insouciance et de camaraderie fine comme l’odeur des sénécios qui peuplaient la colline de la kasbah.

Image
Voici la première infirmerie de la kasbah.

On a retrouvé Mr Edouard Pradel exerçant dans la pharmacie Lanssade au boulevard Diégo- Brosset au dessus du souk de Talborjt. Il nous "choyait" de buvards pour sécher l’encre violette que nos plumes Sergent Major faisaient étaler des fois sur nos cahiers. Des cahiers de Jeanne D’Arc sur son cheval portant un étendard au vent.

Image
Dans mon village Yachech, il se repose là, entouré de ces couleurs, de ces montagnes et de ces palmiers dattiers de Tildi.

Pour l’histoire de cette ville d’Agadir, je tiens à lui rendre cet hommage bien mérité.
Nous tenons aujourd’hui pour l’histoire lui dire tout simplement, merci Mr Edouard Pierre Pradel de tout ce que vous avez fait pour Nous.
Vous aviez œuvré dans cette région et nous reconnaissons en vous, l’un des pionniers le plus pur et le plus dévoué.

Lahsen Roussafi

cristiane marbec
Messages : 103
Enregistré le : 14 avr. 2009, 04:35

Re: Hommage Ă  un pionnier gadiri Edouard Pierre PRADEL

Message par cristiane marbec »

oui Monsieur Pradel semblait étre un homme merveilleux ,il connaissait mon père et en recherchant dans les papiers de mon père ,j'ai eu ces coupures de journeaux que j'ai transmit à mes amis "ses petits enfants"ces témoignages.J'espère que Michèle ,Simone,Roger,Gérard,Claudine,Jean Francois et tous les autres auront pu lire ce témoignage que vous lui rendez.Merci pour eux
Christiane

Raspoutine
Messages : 1533
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Re: Hommage Ă  un pionnier gadiri Edouard Pierre PRADEL

Message par Raspoutine »

Image
Les petites filles de Edouard Pierre Pradel sont venues à Agadir. Elles se sont rendues au cimetière Yachech pour prier sur leur papi.
Elles se retrouvent aussi avec une saison cette année où il avait bien plu et la verdure avec de belles folle-épines, des fleurs de toutes couleurs envahissent le terrain et les tombes.
Je voudrai néanmoins signaler que la maman d'Edouard morte et enterrée à la kasbah bien avant les années 50 a été déplacée et mise dans la même tombe que son fils. Elle s'appelle Marie Pradel, née DUBOIS.

sara
Messages : 1
Enregistré le : 26 févr. 2012, 20:35

Re: Hommage Ă  un pionnier gadiri Edouard Pierre PRADEL

Message par sara »

Merci mille fois pour cet hommage.
Je ne l'ai malheureusement pas connu mais je reste très fière de lui. Je ne suis qu'une de ses arrières petites filles mais je transmettrai son histoire à chacun de mes enfants, pour qu'ils sachent que c'était un grand homme et qu'ils s'en inspirent.

Janinettej
Messages : 7
Enregistré le : 26 févr. 2012, 19:38

Re: Hommage Ă  un pionnier gadiri Edouard Pierre PRADEL

Message par Janinettej »

Merci beaucoup pour cet hommage. Je suis une de ses petite fille, une des filles de Paulette.
Ma mère m'a souvent parlé de son père, elle l'adorait et en était fière. Elle me racontait quand elle allait avec lui, dans son side-car, faire des tournées de vaccinations et de soins dans les douars .

Raspoutine
Messages : 1533
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Re: Hommage Ă  un pionnier gadiri Edouard Pierre PRADEL

Message par Raspoutine »

Bonjour Sara et Janinettej
M.Pradel mérite amplement notre reconnaissance pour tout ce qu'il avait fait pour "Nous" ici à Agadir et sa région. L'histoire ne l'oublie pas. Il aimait cette région et ses habitants. Il aimait le Maroc pour y vivre, pour y mourir et pour y rester parmi nous pour toujours. C'était son souhait exaucé, pour rattacher ses descendants à ce pays et à cette ville.
C'est bien vrai que vous avez de quoi d'ĂŞtre bien fiers(es) de cet homme.
Vous êtes toujours les bienvenus (es) ici, notre pensée à Paulette et à toute la famille Pradel.
Lahsen

Janinettej
Messages : 7
Enregistré le : 26 févr. 2012, 19:38

Re: Hommage Ă  un pionnier gadiri Edouard Pierre PRADEL

Message par Janinettej »

Ma mère, Paulette, vit actuellement à Bizerte, Tunisie, et se porte bien malgré ses 92 ans bientôt.
Sara est ma nièce, la fille de mon frère né à Agadir. Mes parents se sont mariés à Agadir et sont partis vivre en Tunisie vers 1945. Mon père y était né et y avait sa famille. J 'espère aller un jour à Agadir, lorsque je serai à la retraite, càd dans un an. La seule fois où j'y suis allé , j'avais 3 ans...
Merci encore pour tout.

Raspoutine
Messages : 1533
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Re: Hommage Ă  un pionnier gadiri Edouard Pierre PRADEL

Message par Raspoutine »

Bonjour Jannettej
Allez Jannettej , on compressera une année pour que ça soit quelques semaines, pour venir faire un pèlerinage dans ta ville Agadir et nous aurons une occasion de partager un bon verre de thé à la menthe et on te conduira pour avoir une idée d'Agadir d'avant et celui d'aujourd'hui. Tu ne seras pas dépaysée. Entre temps, certainement tu trouveras encore quelques documents, images des Pradel ou tout ce qui parle d'Agadir d'antan.

photo d'Agadir en 1930
Image
Amicalement . lahsen

Janinettej
Messages : 7
Enregistré le : 26 févr. 2012, 19:38

Re: Hommage Ă  un pionnier gadiri Edouard Pierre PRADEL

Message par Janinettej »

Pierre Edouard Louis Michel Pradel est né le 29 septembre 1891 à St Anthème( Puy de Dôme), marié à Jeanne Taillandier le 5 septembre1917 à Clermont-Ferrand( Puy de Dôme)

Raspoutine
Messages : 1533
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Re: Hommage Ă  un pionnier gadiri Edouard Pierre PRADEL

Message par Raspoutine »

Merci bien Janinettej de ces précisions importantes sur la personne de ce Gadiri. Le plus possible de renseignements y compris photos de son enfance enrichiront à coup sûr ses mémoires qui seront reprises par des intéressés de l'histoire d'Agadir.
M.Pradel est quelqu'un qui avait fait sa bonne place dans cette terre marocaine.
Lahsen Roussafi

DESTENABES
Messages : 250
Enregistré le : 04 août 2005, 08:20
Localisation : Pyrénées Atlantiques (64)

Re: Hommage Ă  un pionnier gadiri Edouard Pierre PRADEL

Message par DESTENABES »

Bonjour . Quel bel hommage que voilà LAHSEN ...., et les témoignages de la Famille et Amis , qui sont très touchants ...ANDRE .

Raspoutine
Messages : 1533
Enregistré le : 25 sept. 2006, 13:07
Localisation : AGADIR MAROC

Re: Hommage Ă  un pionnier gadiri Edouard Pierre PRADEL

Message par Raspoutine »

Image

Le jeune Pradel se trouve bien chez lui Ă  Agadir mais ... il lui manque sa femme et aussi sa maman pour le soutenir dans sa besogne de "comptable" Ă  l'infirmerie de la kasbah.
Il lui a fallu une demande d'autorisation d'entrée à la Ville Agadir (pas le passe port)
Maintenant que nous avons récupéré des archives de Nantes, alors on vous partage ce papier de ...1920 !!!
C'est une occasion de penser Ă  cet homme et de lire son travail (pas son passage) puisque la terre d'Agadir l'avait accueilli Ă©ternellement lui et sa famille.

Lahsen Roussafi

RĂ©pondre